Briser le complexe du manque de diplôme

Tu fais quoi dans la vie ? Tu as fais quels types d’études ? Des questions que nous posons très souvent, lorsque nous rencontrons quelqu’un ou que nous retrouvons une connaissance. Nous posons ces questions parce que nous nous intéressons très sincèrement à l’autre, il est vrai. Mais derrière ce qui paraît anodin, pourtant, se cache une vérité. La valeur que nous accordons à ce que nous estimons plus important que tout : le diplôme, le certificat, le bac plus machin chose, etc. Alors, certes, sans diplôme, pas de qualification, sans qualification pas d’accès à la plupart des métiers aujourd’hui, qu’ils soient manuels, ou non. Et cet article n’a pas pour but de dénigrer les études, et les sacrifices qui accompagnent le chemin de tous ceux qui travaillent dur pour atteindre leurs buts. Non cet article s’adresse à ceux qui n’ont pas pu obtenir ces fameuses reconnaissances, ou qui n’ont pas poussé énormément leurs niveau d’étude, et qui , seulement à cause de cela, se sentent constamment complexés vis à vis des autres, parfois même honteux et qui regrettent de ne pas avoir le « titre » tant recherché.

1) Le diplôme est une reconnaissance des compétences

Aujourd’hui sans baccalauréat, pas d’accès aux universités, sans longues études pas d’accès à beaucoup de métiers. Même en apprentissage, souvent il faut valider des acquis théoriques pour prétendre exercer. Alors, oui on est de plus en plus spécialisés , et cela permet de faire un tri pour garder les plus motivés. Mais qui n’a pas eu l’impression d’apprendre des choses qu’il ne reverrait jamais plus une fois le métier commencé ? Parfois les enseignements sont si pointus qu’une fois les épreuves théoriques passées plus personne ne se rappelle de ce qui a été bûché des heures durant.

Alors une question me taraude. N’êtes-vous jamais parti chez un médecin, qui a du être très brillant dans ses études sinon il ne serait pas là face à vous, et qui n’a aucun sens du contact humain ? Une personne qui vous mets mal à l’aise, et qui connaît tout en théorie, mais qui, dans la pratique se révèle être à côté de la plaque. Pour le même niveau d’étude, vous aurez une autre personne qui feras les choses avec passion et enthousiasme, et qui transmettra cela à chaque fois qu’il sera en train d’exercer. Ce dernier aura acquis les compétences mais plus important encore il aura développé la bonne attitude.

Aujourd’hui en France, dans le milieu du travail, nos niveaux de revenus sont délimités par ces compétences de départ, et sans formation, on ne peut pas gravir les échelons, même avec la meilleure attitude qui soit. Mais il est important de savoir qu’à niveau de compétences égales, votre attitude changera tout, et vous ouvrira des portes que vous n’imaginez pas, vous vous créerez un bon réseau et serez une personne avec qui les autres prendront plaisir à travailler.

2) Les bonnes études et les mauvaises études

Il y a aussi une autre réalité. Si vous demandez à un enfant ce qu’il veut devenir plus tard, gare à lui s’il vous répond plombier, ou cuisinier. Eh oui, c’est mieux de dire avocat. Ok, vous me direz qu’il y a la pénibilité du travail, et parfois le salaire qui est très différent, encore que pour les revenus, certains métiers manuels rapportent bien plus, mais les burn-out, et autres crises qui touchent de nombreux travailleurs touchent tous les métiers. N’est-il pas mieux d’encourager les personnes à faire ce qu’ils aiment faire au lieu de les pousser à constamment chercher la reconnaissance sociale ?

En tant qu’enseignante , j’ai souvent vu lors des réunions , des personnes dire des choses qui ressemblent à ceci» avec son niveau scolaire, c’est si dommage qu’elle veuille juste devenir boulangère.. »Au nom de quoi ?? savoir réaliser des équations, ou retenir par cœur les théorèmes signifie t-il qu’on gâche sa vie en disant qu’on ne veut pas faire de longues études.. ?

3) Réveiller le géni

Il existe divers types d’intelligence, et peu sont exploitées ou reconnues dans le schéma éducatif classique. En réalité, nous pouvons cependant les combiner, et les développer au quotidien. Celle qui prévaut est qui est la plus valorisée demeure l’intelligence logico-mathématiques , celle qui est mesurée par les fameux test QI. Mais vous pouvez faire confiance à ce qui est au fond de vous et réveiller toutes les autres formes d’intelligence. Vous pouvez développer l’intelligence relationnelle , qui permet une ouverture à autrui, plus d’empathie, et qui favorise les collaborations.

Par ailleurs, certains ont une très grande intelligence visuelle et spatiale, ils arrivent à se repérer sans difficultés , et pensent l’espace en trois dimensions , en se la représentant clairement mentalement.

D’autres ont l’intelligence du son, et sont très sensibles à la musicalité, au rythmes, aux notes. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter l’ouvrage de Bourgois-Constantini, , qui traite sur les 10 types d’intelligences, mais il est important de se figurer ceci : vous êtes beaucoup plus intelligent que vous ne l’imaginez. Et vous développerez pleinement vos capacités le jour où vous vous rendrez compte que les limites ne sont que dans la tête, et que même sans réussite scolaire manifeste vous pouvez vous considérez intelligent et en capacité de réussir tout ce que vous voulez.

4) Le pouvoir de l’auto éducation

S’il y a une chose à laquelle je crois , en revanche c’est le pouvoir de l’auto formation. Ce que l’on choisit d’apprendre, est bien plus important que ce que l’on nous force à retenir en faisant miroiter un bout de papier. Combien de grands noms de l’histoire ont tout appris en se formant par eux même. Malcom X est devenu l’homme de convictions qu’il était en lisant des livres pendant son séjour en prison, Thomas Edison a tout appris en autodidacte, en lisant tout les livres d’une bibliothèque , car il était considéré stupide , trop actif et trop curieux pour réussir à l’école.

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas poussé les études, ou que vous estimez que votre formation scolaire n’est pas suffisante que votre vie se résume à cela.

Aujourd’hui on peut devenir un véritable expert dans n’importe quel domaine , à condition que celui-ci nous passionne car il existe forcément une dizaine de livres portant sur le sujet. Au final,c’est cela le secret et cela a toujours été ça. Une personne qui se forme devient redoutable lorsqu’elle se met à lire,  et à passer à l’action. L’action peut être de simplement partager ses connaissances, ou de les mettre en application, mais au moment de donner vie à la théorie, une magie s’opère.

Et pour ceux qui diront que lire c’est trop prenant, des milliers de livres sont lus en audio. Écouter pendant un trajet en voiture ou en transport en commun, vaut mieux que mille heures passées sur les réseaux sociaux, qui n’ajoutent que peu de valeur.

 

 

Trop de gens vivent en regardant le passé, pensant qu’ils valent moins que d’autres car ils ont moins de « titres », et disent à leurs enfants, « surtout ne fais pas comme moi » comme si leur vie , leur culture, leur apprentissage était finie pour de bon. C’est cela qu’il faut briser. Rien , n’est impossible à une personne qui croit en elle, et qui a confiance en ce qu’elle peut accomplir.

 

Et vous qu’en pensez-vous ? Dîtes le nous en commentaire , et surtout,  partagez cet article à quelqu’un qui en a besoin.

 

 

Naima S. A. Diallo

Laissez une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée

Site Footer