Dégager du temps quand on est surmené

Comment dégager du temps quand on est surmené ? Il y a des jours où on se sent juste submergés par la tâche qui nous incombe, et la pile de chose que l’on doit faire grossit à chaque seconde.  Alors on peut laisser traîner quelques dossiers, se promettant d’y revenir par la suite, et on finit par tout simplement laisser de côté un nombre incalculable de petites choses qui continuent à polluer notre esprit.

Cela devient de plus en plus problématique à mesure que le temps passe et qu’on commence à construire un foyer. On est plus responsable de notre seule personne, mais on se retrouve dans une vie à deux, puis si des enfants arrivent,  à trois , puis quatre, et ainsi de suite, une vie où chacun des choix que nous faisons impacte l’ensemble des  personnes qui sont à nos côtés.

Nul besoin de dire, que c’est à ce moment là, précisément qu’il devient obligatoire de devenir redoutablement efficace, car sinon la charge mentale colossale devient un poison, insidieux, qui nous empêche d’avoir le cœur léger et l’esprit en paix, et cela, tous ceux qui nous entourent le ressentent.

J’ai déjà écrit un article sur la gestion du temps, et je vous invite à le lire en cliquant ici, mais ici je vais plus me pencher, non pas sur une méthode mais sur un changement d’état d’esprit. En effet, il existe des milliers de façons de gagner du temps, des outils qui ont prouvé leur utilité et qui facilitent la vie, mais ce n’est pas pour cela que nous sommes aptes à les utiliser.

Lorsque je dis apte, je veux dire « prêt psychologiquement » .

En effet, savoir c’est une chose, mais appliquer c’est tout autre chose.

 

J’ai beau savoir qu’en faisant une TO DO LIST je vais pouvoir mieux m’organiser,  je la ferai pendant trois jours et après j’arrêterai.

J’ai beau savoir que rester sur internet sans but précis à lire les fils d’actualité des réseaux sociaux, à parcourir des vidéos sans queue ni tête sur Youtube, ou regarder une émission totalement délirante à la télé, me fais perdre un temps précieux, je me promettrai d’arrêter ou de drastiquement réduire ce temps perdu le soir venu, et je recommencerai de plus belle le lendemain.

Et il en est de même pour toutes les méthodes, les astuces, les techniques que je voudrais mettre en place.

Mais alors, il n’y aurait rien à faire ? Rien à tenter ? Tout serait voué à l’échec ?

Absolument pas, mais sachez qu’il est inutile de se concentrer sur les actions en elles mêmes sans chercher ce qui se cache réellement derrière notre sentiment d’impuissance face à ces situations désagréables.

Voici doc les clés pour changer d’état d’esprit face à ce problème qui nous affecte tous un jour où l’autre.

1 /Définir pourquoi il est important de dégager du temps

Tout d’abord, il y a des questions qu’il faut oser se poser. Comment je me sens quand je sais que j’ai beaucoup de choses sur le feu et que j’ai du mal à m’en sortir ? quelle image cela me renvoi de moi-même ? Suis-je prête à modifier cette image, pour moi, pour ceux qui sont à mes côtés  Pourquoi je souhaite gagner du temps ? pour faire quoi au juste, avec qui ?? Etc.. Autant de questions qu’il faut se poser sincèrement.

Et il ne faut pas hésiter à mettre ses réponses à l’écrit, car la réflexion peut se faire de manière plus profonde et surtout, cela permet de garder une trace sur laquelle on peut revenir dès qu’on sent qu’on rechute dans nos mauvaises habitudes.

Ces questions permettent de se connecter émotionner au POURQUOI nous voulons que les choses changent réellement. Et cela devient un moteur bien plus puissant que la simple volonté, ou l’enthousiasme.

Il faut aussi s’imaginer que cela est possible, qu’un vrai changement est à portée de main, car si nous doutons de cela, aucun de nos efforts ne servira . Je le répète il faut imaginer qu’il est POSSIBLE pour nous de changer, que notre nouveau nous : organisé, proactif et zen est déjà là, attendant simplement qu’on le découvre, et qu’on le fasse émerger au grand jour.

 

2/ Scanner son environnement

Ensuite, il faut regarder attentivement autour de soi pour identifier les raisons qui font qu’on a l’impression de ne pas s’en sortir. Les raisons réelles : Est- ce vraiment quelque chose qui n’incombe qu’à ma propre personne ou est-ce que d’autres personnes sont en cause ? Sagit –il d’une tâche qui résulte d’une répartition équitable ou une personne de mon entourage a reporté le poids de ce qu’elle devait gérer, sur moi. Que ce soit professionnellement parlant ou dans le contexte familial, nous pouvons définir ce les rôles de chacun, qui bien sûr peuvent être modulés en fonction de l’évolution des situations. Mais si nous portons un poids trop grand sur nos épaules, aucune méthode, aucune astuce, aucune technique miracle ne pourra nous sauver de l’épuisement.

Il convient aussi sonder son état physique : Si je ne suis pas en très bonne santé, car je me nourris d’une manière qui laisse à désirer, je dors très mal, je néglige mon corps, j’aurais beau le vouloir jamais je n’aurai l’énergie nécessaire pour boucler quoi que ce soit.

 

3/ Trouver des solutions

S’il s’avère que le problème résulte en partie de l’environnement il est maintenant facile de trouver une solution à chaque facteur aggravant. Pour cela, on doit maîtriser l’art de la délégation de tâche ou du partage de tâche. S’il s’agit d’une tâche facile à faire à plusieurs mais impossible seule, il est nécessaire de toujours commencer par éduquer autour de soi , sans juger ou se plaindre , mais en exposant les faits logiquement pour que chacun participe. C’est peut-être amusant d’être considéré indispensable, au début mais si après tout repose sur une seule personne, et qu’elle ne dit rien de sa gêne, personne ne se soucie de savoir comment cette personne se débrouille.

Trouver des astuces comme engager quelqu’un pour une prestation est aussi une aubaine pour ceux qui peuvent. Pour cela, il faut penser aux bénéfices que l’on peut retirer, car  le temps a autant, voire plus de valeur que l’argent, donc payer une personne pour nous faire gagner un temps précieux est une. bonne manière de se dégager l’esprit. Et cela s’applique partout et dans tous les contextes. Souvent, ce n’est pas une question de budget, car il s’agit d’un argent que l’on aurait de toutes façons dépensé.

Par exemple, ce qui m’a sauvée d’une certaine manière  c’était de faire garder nos enfants à des moments où je n’étais pas forcément au travail à proprement parler. C’est un temps en moins que j’ai eu avec eux, mais un temps gagné car alors, je n’ai jamais besoin de travailler lorsque je rentre chez moi avec eux. Ce temps gagné, me permet d’avoir des moments de qualités à partager avec ceux qui comptent le plus à mes yeux, sans plus me soucier du reste. Et ce gain de temps, me permet aussi  de gagner de l’énergie et de pouvoir être efficace dans les projets que je mène par ailleurs.

Si le problème résulte dans notre état physique, il faut avant tout chercher à faire la paix avec son corps, l’aimer, le chérir, lui faire du bien, et reprendre de l’énergie au fur et à mesure, afin de ne plus être prisonnier des coups de fatigue.

 

 

Une fois ces trois choses faites, on peut maintenant s’atteler à trouver des méthodes efficace et là je laisse le choix parmi les milliers de possibilités qui existent pour booter son efficacité et agir dans la sérénité.

 

 

Qu’avez-vous pensé de ces pistes de réflexion ? Êtes-vous prêts à les mettre en application dans votre vie ? Dîtes le nous en commentaire et n’hésitez pas à partager l’article s’il vous a aidé.

Si cela vous a aidé, mais que vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement plus poussé, n’hésitez pas à me contacter via la page facebook @Naimasadiallo, ou en remplissant le formulaire de contact.

 

 

2 commentaires On Dégager du temps quand on est surmené

  • Super article Naïma ! 2 choses me plaisent plus particulierement :
    Effectivement, les techniques il y en a des dizaines et des dizaines, mais il faut avoir l’envie de les utiliser et savoir pourquoi !
    Et tu as tout à fait raison aussi sur la forme physique, le sport, la détente et les loisirs qui sont indispensables pour avoir l’énergie. On fait souvent le mauvais calcul de les supprimer pour gagner du temps…

Laissez une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée

Site Footer