Retrouver la motivation après un échec en 3 étapes

Nous savons tous que la vie ne sera jamais un long fleuve tranquille ; quel que soit ce que nous voulons, le chemin que nous décidons de suivre sera forcément parsemé d’embûches. Pourtant à chaque nouveau coup dur, nous nous retrouvons désarmés, peu s’en faut pour que nous décidions de ne plus quitter notre lit, pour éviter de souffrir à nouveau. Cet état de découragement est un moment capital pour la suite. Combien d’entre nous abandonnent leurs rêves, suite à cela ?

Pourtant en THEORIE, nous sommes bien conscients que la persévérance est la clé. Mais où trouver les ressources pour persévérer quand on n’a plus une once d’enthousiasme et d’énergie ?

Pour faire preuve de résilience, il y  a pourtant une solution et je vais vous la partager. Celle-ci nécessite 3 étapes clés :

 

1/ Ayez la certitude que vous finirez par vous en sortir

Quand vous êtes sous le choc d’une défaite, votre esprit se met en mode auto-sabotage. Sans vous rendre compte, vous allez vous mettre à lister toutes les fois où vous avez échoué, pour en ressortir des phrases telles que : « De toute façon, je n’ai JAMAIS eu de chance ! »  ou « Il faut TOUJOURS que cela m’arrive à moi ! » Et même si vous ne le dîtes pas à haute voix, vous finissez par imprimer dans votre mental que cette défaite est normale et qu’elle en augure d’autres pires encore, alors à quoi bon ?

Alors dès que vous sentez que cette liste d’auto-sabotage est en train de se mettre en place dans votre tête, prenez une bonne inspiration et faites cet exercice :

  • Visualisez-vous en train de raconter votre parcours à quelqu’un.
  • Imaginez-vous en train de lui expliquer précisément la péripétie qui vous a emmené à perdre pied.
  • Puis, visualisez la suite de l’histoire où vous lui dites, « Heureusement je m’en suis sortie peu de temps après ». Sans rentrer dans les détails, la simple vision de cette success-story racontée par vos soins, vous placera dans la certitude qu’un beau jour vous vous en sortirez. Vous vous convaincrez que vous finirez par parler de cet événement comme quelque chose qui a été dur, mais que vous avez surmonté avec brio.
  • Faites-le, même à voix haute (s’il n ya personne dans les parages, sinon …) et répétez cela plusieurs fois par jour. Essayez, c’est miraculeux.

 

2/ Soyez patient : laissez le temps au temps

Maintenant que vous êtes persuadé que vous irez mieux, le piège sera de penser que vous devez aller mieux tout de suite. Mais c’est impossible. Si vous vous faites une coupure sur le corps, peu importe vos efforts, la cicatrisation prendra du temps. Elle peut durer plus ou moins longtemps, mais jamais elle ne sera instantanée. Il en est de même pour les blessures du cœur.

Il faut apprendre à lâcher prise, et vous accorder le temps qu’il faut pour panser vos blessures. Et ne vous sentez pas coupable de ne plus avoir d’énergie durant cette période, c’est normal, et cela ne durera pas éternellement. Il vous faudra peut être des jours, voire des mois et dans certains cas des années pour vous remettre totalement, mais cela arrivera indéniablement si vous continuez de visualiser la sortie de crise.

 

3/ Nourrissez le gagnant en vous.

Dans son livre « L’entreprise du 21e siècle », Kiyosaki explique qu’il y a un gagnant et un perdant en chacun de nous, qui s’affrontent continuellement, l’un nous menant au succès, l’autre à l’abandon.

Or je pense qu’il est primordial de nourrir le gagnant quand il est touché par un coup dur, pour lui redonner la force dans son combat contre le perdant. Comment le nourrir alors que l’énergie est très faible ? Par de petites victoires. Vous devez vous mettre à accomplir de petites choses, qui vous remplissent de fierté. Ça peut être : faire un don à une association, aider un ami par ses  conseils, réaliser un bon gâteau , lire un livre alors que ça fait des années qu’on n’arrive pas à en finir un , sortir courir 10 min sachant qu’on ne fait plus de sport depuis belles lurettes….Peu importe ! Le gagnant en vous est avide de ces petites choses et il grandit chaque fois que vous êtes content de vous. Et plus vous faîtes cela, plus il est apte à prendre le dessus sur le perdant.

Au final, vous retrouverez le moral, et le niveau d’énergie nécessaire pour reprendre du poil de la bête.

 

Donc en cas d’échec, soyez sûr que vous irez mieux un jour, laissez-vous du temps, et accomplissez une multitude de choses qui vous rendent fiers. Voilà la solution pour surmonter tous les coups durs, et être résilient et croyez-moi vous en êtes capables !

 

Je vous laisse méditer là-dessus en compagnie de cette citation de Thomas Edison, qui a perfectionné  l’ampoule électrique, après 10 000 tentatives infructueuses :

 

« Notre plus grande faiblesse réside dans l’abandon ; la façon la plus sûre de réussir est d’essayer une autre fois ».

Naima S. A. Diallo

Et vous qu’en pensez-vous ? Commentez en bas de la page, et partagez l’article s’il vous a plu.

N’hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter pour recevoir les nouveaux articles par mail, et comme cadeau de bienvenue, vous recevrez en exclusivité, un extrait de mon roman : « Comment je suis devenue prof ».

A bientôt !

 

NB: Ce site contient des liens d’affiliation à Amazon.fr

 

 

 

7 commentaires On Retrouver la motivation après un échec en 3 étapes

  • Conseils très avisés pour faire face à quelque chose auquel on a tous été confronté et que nous redoutons tous quelque part : l’échec.
    J’aimerais prolonger la réflexion en considérant le fait que ne pas réussir quelque chose au moment où nous le voulions ne doit pas forcément être synonyme d’échec. Après tout, on a beaucoup fait dans l’espoir d’y arriver, on a cheminé, on s’est dépassé ! Et on a appris sur la vie et sur nous-mêmes. Donc faire face à un échec, c’est aussi à mon sens être fier de son parcours et mettre à profit l’expérience acquise pour mener à bien nos projets à venir.

  • Merci naimasadiallo, pour ce partage riche en expérience de vie.
    Je partage vote avis Melraf!
    Pour moi, l’echec est un examem, qui, seuls les plus chanceux d’ entre nous ont le privilège de passer avec succès et reussir ainsi à gravir les différents échellons de la vie.

  • MERCI pour ce article…

Laissez une réponse:

Votre adresse mail ne sera pas publiée

Site Footer